Au sujet de la bataille de Verdun

La bataille de Verdun du 21 février 1916 au 15 décembre 1916

Comme notre promo en a pris le nom,  nous avons pensé qu’il était souhaitable d’évoquer cette bataille mythique.

 

1. La cérémonie du cinquantième anniversaire du dimanche 29 mai 1996 à Douaumont.

Successivement, nous vous invitons à regarder la vidéo de la cérémonie du 29 mai 1966 où l’internaute peut suivre le fameux discours à Douaumont du général de Gaulle, la promo ayant effectué à cette occasion un séjour de quelques jours.

 

2. Les ouvrages écrits sur la bataille de Verdun.
 

 

Tout d’abord, afin d’appréhender toute la Grande Guerre,une des meilleures lectures est sûrement celle des quatre tomes de

♦ « L’Histoire véridique de la Grande Guerre » de Jacques Isorni et de Louis Cadars aux éditions Flamarion.

 

Puis, pour tout comprendre sur Verdun, voici quelques ouvrages essentiels.

Les deux « bibles » selon les historiens :

♦ « Verdun 1914-1918 » de Jacques Péricard à la Libraire de France 1933. On doit à l’adjudant Jacques Péricard du 95e RI dans le secteur du Bois Brûlé (saillant de Saint-Mihiel où le 8 avril 1915, sa compagnie pratiquement encerclée est galvanisée par l’exhortation de son adjudant : « Debout les morts !» Cette anecdote sera relatée par l’écrivain et député Maurice Barrès.

« Le soldat de Verdun » toujours  par Jacques Péricard aux éditions Baudinière. 1937.

Verdun – La plus grande bataille de l’histoire par Jacques-Henri Lefebvre. Cet ouvrage comporte de nombreux témoignages de poilus. Il a été édité en 1988 aux éditions du mémorial. Puis, à l’occasion du Centenaire, il a été réédité en avril 2014 collection Mémorial de Verdun réédité en 2008.

Verdun 1914-1918 » par le capitaine Delvert aux éditions Aristide Quillet.

♦ « Bataille de Verdun » du Maréchal Pétain des éditions Lorraines. Frémont. Sans doute écrit par un de ses officiers afin d’être admis à l’Académie française.

♦ « Dix mois à Verdun » de l’abbé Thellier de Poncheville écrit en 1919. J. de Gigord, éditeur.

♦ « Verdun » par Arthur Conte des Ediyions Olivuer Orban en 1987.

♦ « Le drame du fort de Vaux » par le colonel Raynaud, héroïque défenseur du fort en juin 1916. Éditions Lorraines – Frémont à Verdun

♦ « Le fort de Vaux » d’Henry Bordeaux. Aux éditions Flammarion en 1933. Comme officier d’état-major, il a suivi les péripéties de la bataille.

♦  « Comment finit la guerre » par le général Mangin édité par la Librairie Plon en 1920. Il traite de la bataille de Verdun au chapitre IV « La contre-offensive française à Verdun ».

♦ « Verdun vu du champ de bataille » du colonel Grasset aux éditions Jules Tallandier. 1931.

♦ « La bataille de Verdun expliquée sur le terrain » du colonel Marhal chef du service des missions à Verdun aux éditions H. Frémont à Verdun.

♦ « Journal » du général Buat, édité pour le compte du Ministère de la Défense aux éditions Perrin en octobre 2015 : impressionnante somme de plus de 1400 pages…

♦ « Douaumont » de Gaston Gras aux éditions Lorraines. Frémont.

♦ « Verdun dans la tourmente » du général Passaga. C’est lui qui écrivait le 21 février 1916 alors qu’il était dans son PC du lac Noir dans les Vosges à 160 km à l’est de Verdun « Je perçois nettement par le sol de mon abri un roulement de tambour, ponctué de rapides coups de grosse caisse ». Il a commandé la 133e DI lors de l’attaque finale du 15 décembre 1916. Surnommé par ses hommes « Passe à gauche ». C’est lui Lauréat du prix Monthyon en 1930. Éditions Charles Lavauzelle. 1932.

On peut également mentionner les mémoires du maréchal Joffre…

 

Les ouvrages récents :

♦ « La bataille aérienne de Verdun 1916 » éditée par la revue Icare N° 238 – septembre 2016.

♦ « Verdun – Pourquoi l’armée française a-t-elle vaincu ? » par Claude Franc aux éditions Economica. Préface du général d’armée Jean-Louis Georgelin.

♦ « Verdun 1916 » écrit par l’historien français Antoine Prost et l’historia allemand Gerd Krumeich.

♦ « Verdun 1916 » écrit par l’historien américaine Malcom Brown aux éditions Perrin. 2005.

 

Et enfin, deux ouvrages d’art au grand format avec de nombreuses photos :

♦ « 1916 – Année de Verdun » par le Service historique de l’armée de terre. Préface d’Alain Decaux.

♦ « Les 300 jours de Verdun » écrit par Jean-Pierre Turbergue, édité par le Service historique de la Défense. Editions Italiques. Novembre 2015.

 

Enfin le coup de coeur, c’est indubitablement, le livre « Ceux de 1914  » de Maurice Genevoix.

 Photo de gauche, la tombe de Robert Porchon : nécropole de Tresauvaux aux pieds des Éparges.

C’est un ensemble de cinq ouvrages, récits de guerre publiés entre 1916 et 1923.  Maurice Genevoix, âgé de 24 ans est lieutenant  au 106e RI. Il raconte la boue, le sang, la mort, le vacarme des obus, la crainte de devoir passer le parapet, la maladie, le manque de repos, l’angoisse… Il lui arrive cependant   de raconter quelques tranches de vie heureuse, en compagne de son fidèle ami Robert Porchon à qui cet ouvrage est dédié ainsi u’à ses copains du 106e RI.

3. Les documents visuels sur la bataille de Verdun.

31. Un diaporama.

Á l’occasion du Centenaire de la Grande Guerre, un diaporama a été réalisé par Hubert Tassel en 2016 sur la bataille de Verdun.

Remarque d’ordre technique :

Afin de comprendre ce diaporama, il est nécessaire de lire parallèlement  les commentaires de toutes les diapositives en cliquant  sur ce lien  Texte du diaporama sur la bataille de Verdun .

 

Toutefois le diaporama hébergé par Slide share est hélas figé. Ceux qui veulent avoir le vrai diaporama avec des diapositives actives doivent  le demander à son auteur  Hubert Tassel (tassel0464@orange.fr) qui vous enverra ce diaporama complet à l’aide de We Transfer.

D’autre part, pour mieux appréhender ce diaporama, soit vous imprimez en mode brouillon le texte, soit

vous disposez d’un PC portable ou d’une tablette : sur l’un, le diaporama, sur l’autre son texte.

Merci pour votre compréhension !

 

32. Visualisation de la brochure éditée à l’occasion du cinquantième anniversaire de la bataille.

 

1916-1966 28-29 mai – Cinquantenaire de la Bataille de Verdun, cérémonie présidée par le président de la République, le général De Gaulle.

 

 

 

Proudly powered by Wordpress